River rafting on Pacuare River / Rafting sur la rivière Pacuare

April 8, 2010

From Costa Rica Honeymoon



Sunday February 14, 2010:  a perfect Valentine’s day

Our last day in Costa Rica! Ready for a last adventure, we met Eric and Kevin in the hotel lobby who were also going on the river rafting trip.

Alberto, our guide, was a well-traveled, super experienced and very funny man who competes on the Costa Rica National rafting team. He’s been to Switzerland a few times while traveling to international rafting competitions and is currently rewriting the rafting guide manual. A very genuine and motivated guy who led us down the Pacuare river with a big smile, lots of great stories and many jokes.
I have been amazed at how much Costaricans know about their country. Everyone can tell you about the local fauna and flora, never hesitating on a name and always able to give an answer. They recognize the wildlife that surrounds them with expert eyes and not only know it but respect it.
Alberto was no exception. He did much more than guide us through class IV rapids, he shared his country with us. We paddled through 18 miles of wilderness, marveling at hidden waterfalls and canyons and excited like children when Alberto jumped off the raft to catch a poisonous bluejeans frog we admired with awe.
From Costa Rica Honeymoon
I was very happy when I sighted a toucan all by myself! Birds are the most difficult thing for me to find because they blend  so well in the trees. It was sitting pretty high in a tree showing off its banana like beak. We learned that because their beak is so heavy, toucans are poor fliers and hop, from tree to tree rather than fly long distances. They climb up to the top branches to be able to fly down to the next tree. And they do look quite funny in flight, wings flapping almost as fast as a hummingbird for a few seconds then keeping them close, looking more like a missile head until they reach their destination. I also saw a Scarlett Macaw; this one goes to Ron 😉
We managed all of the rapids, though I almost fell out once! We swam in the river for a while to cool off. It was warm despite the steady light rain and though we were soaked when we got to the end we were as happy as can be! We shared a last celebratory beer before heading back to Turrialba and driving back to San Jose.



From Costa Rica Honeymoon



Dimanche 14 Févriere 2010: dernière aventure pour la St.-Valentin
Notre dernier jour au Costa Rica! Et prêts pour une autre aventure.  Nous avons fait connaissance de Kevin et Eric à l’hotel qui allaient nous joindre pour une journée de rafting. Alberto, notre guide, était un gars super sympa, rigolo et plein d’expérience qui fait aussi partie de l’équipe nationale de rafting du Costa Rica et a bcp voyagé. Il est passé par la Suisse plusieurs fois pour se rendre à des compétitions internationales en Europe. Il nous a aidé à passer des rapides de class IV et descendre la rivière Pacuare avec un gros sourire et bpc d’histoire sur la région et des blagues à n’en plus finir. 

Depuis notre arrivée, j’ai été très surprise de voir combien les costariains connaissent leur pays. Tout le monde se souvient du nom des arbres, des animaux des fleurs… et a toujours une réponse à donner à nos questions. Ils ont des yeux experts pour repérer la vie sauvage dans la fôret et la respecte beaucoup. 




From Costa Rica Honeymoon



Alberto était aussi comme ça. Bien plus que nous aider à descendre la rivière, il a partagé l’histoire son pays et de la région avec nous. Le long des 29km de rivière qu’on a ramé, on vu un macaw écarlate, des chutes d’eau surprise, de sublime canyon et même une grenouille fraise qu’Alberto a attrapé en sautant du raft. 

J’étais très fière de moi quand j’ai découvert un toucan sans aide! Les oiseaux reste les animaux les plus difficiles à trouver pour moi car ils se camouflent vraiment bien dans les arbres. Celui-là était assis sur une branche et reconnaissable grace à son bec banane. Taylor m’a dit que les toucans ne volent pas bien à cause de ce bec si gros et lourd. En fait, ils volent d’un arbre à en autre en se laissant porter par le vent et remontent jusqu’à la cime de l’arbre pour pouvoir se “laisser tomber” dans l’arbre suivant. Ils battent des ailes très, très rapidement, presque comme un colibri et ont l’air assez drôles quand ils volent!



From Costa Rica Honeymoon



On a passé tous les rapides sans trop de problèmes bien que je suis presque tombée une fois… quand les eaux étaient calment on a nagé à côté du raft car même s’il pleuvinait un peut il faisait tout de même assez chaud. On est donc arrivé trempé et avons célebré notre dernière aventure avec une bonne bière fraîche avant de repartir sur Turrialba et finallement San Jose. 



From Costa Rica Honeymoon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Old Posts

April 2010
M T W T F S S
« Mar   Jul »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930