Cloud forest / Dans les nuages

March 30, 2010

Monday February 8 

Late in the night, I woke up to the sound of torrential rains which… quickly put me back to sleep once I figured what it was. 








Yummy, yummy Breakfast at la Choza, recommended by our hotel, and off we went to La Catarata Fortuna; a 100 foot waterfall you can reach by climbing down into a ravine. I tried, I promise, to fully get in the water but had to give up!  Just a bit too chilly for me. Taylor enjoyed his swim with the fish hanging about and we bravely climbed back up 500+ steps! 








And now en route for Monteverde… We drove around Arenal Lake on a windy road that unveiled beautiful sights at every turn. In Los Hereos we passed a sign reading “Swiss food”  and just had to stop. We found ourselves in the pre-Alps! La Pequina Helvecia features two Swiss chalets, a little church and a trolley taking visitors up to a restaurant strangely resembling the one turning on that Swiss mountain we know. We ate roesti and eggs for lunch while listening to some yoddle.








The rest of the drive to Santa Elena was very enjoyable. About 40Km before town the highway becomes a rocky eroded road full of deep potholes and sliding rocks. Paved roads in Costa Rica are already bumpy but this took it to a whole different level, gotta love the 4WD! Half way up the pass we picked up two travelers from the Netherlands, Brigitte and Wouter, who got stranded in the middle of nowhere after their public bus broke down. Both had been traveling for months through Central America! We enjoyed their company even though the extra weight made it impossible for our little SUV to maintain speed on the steep hills! But the company was well worth it. 

It’s only once we arrived in Santa Elena and got back onto a paved road that I realized how focus and tense I’d been driving through all this  and trying not to make 
the car slide especially with the rain we had. My right leg hurt!

As soon as we arrived in Santa Elena we signed up for a Night Walk in the rain forest. In our group were a guy Taylor immediately knew was from California and this very intriguing dude who spoke constantly of his adventures without moving one muscle on his face! We walked into the forest with flashlights and all I could see with mine were the surrounding trees and lots of leaves. Our experienced guide, Alejandra, saw wonders at every corner: a palm pitviper dangling from a tree and ready to jump on its prey; an orange-kneed tarantula as big as my hand;  flying click beetles bringing us the light of the day; a white-nosed caoti climbing in the hollow of a ficus tree in search of fruit; a sleepy emerald toucan hidden in the leaves of a tree and only recognizable by its dark beak… There was the tiniest of nest build out of moss and spiderwebs where a hummingbird slept on her eggs and a similarly small bird nestled, for the night, in the moss of a trunk not far from a brown jais snoozing on a leafless branch.








We spotted a kincajou high in the branches looking for his fruit dinner; a  two-toed sloth carrying her baby out of sight in the tree tops, and another one eating ever so slowly in plain view. Their metabolism is so slow they need come down from the trees only once a week to empty their bowels.

On our way back, we walked by a huge leaf-cutter anthill where soldier ants protected the work of their fellow workers. It was about 3 years old and already 2 feet high above ground and spreading on a surface bigger than a king size bed! The queen lives about 15 yrs and once she died the colony slowly disappears too.

Birds, crickets and other insects created a wonderful musical accompaniments to our walk and whenever we came to a clearing millions of shining stars lit our way. 

Lovely dinner at Soda La Amistad next door to our hotel, Cabinas Vista al Golfo (Nicoya golf.) The cook-owner was a very nice lady who transformed the front of her home into one large open kitchen/dining room and serves us a delicious meal!

Lundi 8 Février
J’ai été reveillé tard dans la nuit part une pluie torrentielle qui, une fois que j’ai su ce que c’était, m’a très rapidement rendormie 

Après un petit déjeuner délicieux à La Choza, un resto en plein air recommendé par notre hotel nous sommes descendu à la chute d’eau de La Fortuna. La chute de plus de 30m s’écrasait avec force dans un petit bassin puis coulait gentillement dans une piscine secondaire, ou ceux qui n’était pas dérangé par l’eau glaciale pouvait se baigner. J’ai essayeé mais après 10 minute ai abandonné Taylor au milieu des poissons, puis on est bravement remonté les qques 500 marches d’escaliers!

Départ pour Monteverde. On a fait le tour du lac d’Arenal sur une route silloneuse qui délivrait de superbes paysages à chaque virage. A Los Heroeas on a passé un signe qui disait: “Restaurant Suisse” on ne pouvait pas ne pas s’arrête. On s’est retrouvé dans les pré-Alpes! La Pequina Helvecia se compose de deux chalets suisses, une ferme style Franc-Montagnard, une église et un petit train qui, aprés avoir traversé un tunnel dans une colines arrive à un restaurant tournant qui ressemble étonnament au Schilthorn! Bref, on a mangé des roestis en écoutant du yoddle, et on aurait tout aussi bien pu être a Zermatt.








Le reste du voyage fut très agréable. 40Km avant Santa Elena, le route devient, disons rustique, pas de revêtement, des nids de poule si larges et profonds on y coucherait une vache et des énormes cailloux qui glissent. On avait roulé sur des routes mal entretenues jusque-là, mais ça c’était qqch d’autre. Merci au 4×4! A mi-chemin dans l’ascension de la dernière montagne on pris deux voyageurs hollandais qui voyageaient dans un bus tombé en panne. Brigitte et Wouter voyagaient depuis plusieurs mois en Amérique centrale. On a apprécié leur companie, mais notre pauvre petite toto n’était pas forcément heureuse de ce cargo suplémentaire. 

C’est seulement une fois arrivé à Santa Elena et de retour sur une route pavée que je me suis rendue compte de la concentration qu’il m’avait fallu pour conduire sur la route caillouteuse devenue assez glissante pendant une grosse averse. Tout d’un coup ma jambe droite a commencé à cramper.

Aussitôt arrivé, on s’est inscrit pour une sortie de nuis dans la fôret tropicale. Notre groupe, dont un gars qui ne pouvait être que de Los Angeles et un autre gars qui n’arrêtait pas de parler mais sans jamais bouger un muscle de son visage, a docilement suivi la guide dans la nuit forestière.  Mais alors que tout ce que je voyais avec ma lampe de poche c’était les feuilles des arbres, Alejandra, notre guide, découvrait des merveilles: une vipère de Schlegel verte prête à sauter sur sa prochaine victime; une mygale méxicaine (genoux oranges) aussi grande que ma main; un énorme coléoptère plus brillant que nos lampes de poche; un coati à nez blanc qui grimpait dans le tronc évidé d’un ficus pour aller chercher des fruits à grignoter; un toucan vert endormi dans les feuilles d’un arbre et qu’on ne reconnaissait qu’à son bec noir; un nid aussi grand qu’une balle de golf où un colibri endormi couvait ses oeufs; et un autre qui dormait dans la mousse d’un tronc pas loin d’un jais brun qui dormais sur une branche dénudée. 








On a aussi vu in Kincajou qui cherchait qqch à manger, un paresseux à deux doigts qui s’est dépèché – si si, assez rapidement- de se cacher avec son bébé dans le haut des arbres et un autre qui mangeait tranquillement en pleine vue. Ils ne descendent des arbres qu’une fois par semaine pour faire leur besoin. 

On a marché à côte d’une énorme fourmillière de fourmi champigeonnistes. Elle n’avait que 3 ans et recouvrait déja plus de 4m carrés et faisit plus de 40cm de haut. La reine vit environ 15 ans et la colonie meurt après son décès. 

Oiseaux, criquets et autres insectes ont crée un accompagnement musical délectable à notre promenade et dans chaque clairière on pouvait admirer les milliers d’étoiles qui illuminaient notre chemin. 

Bon souper à Soda La Amistad à côté de notre hotel, Cabinas Vista al Golfo (Nicoya golf) pour terminer la journée. La proprio, une femme super sympa qui a transormé le devant de sa maison en une grande cuisine/salle-à manger nous a préparé un superbe repas et même un dessert.






Tags: ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Old Posts

March 2010
M T W T F S S
« Feb   Apr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031